• Instagram

Art et environnement

Rising from its Ashes d'Anne Fischer Prix COAL 2017

Anne Fischer est diplômée de l’académie du design d’Eindhoven en 2016. Un an plus tard elle est lauréate du prix COAL qui « mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux ».

Son œuvre Rising from its Ashes (renaître de ses cendres) est une preuve de la capacité de régénération de la planète lorsque l’activité humaine décroit. En effet l’essence de son travail est la mine des Avinières dans les Cévennes qui exploitait des métaux lourds pour en faire des vases d’Anduzes. Fermée depuis 1995, cette mine produisait beaucoup de déchets qui polluait les eaux et les sols et a détruit toute la flore environnante à l’exception de deux plantes.

Anthyllis vulneraria et Noccaea caerulescens sont toutes les deux capables de dépolluer une partie des sols des métaux lourds et intéressent grandement des chercheurs du CNRS pour leur particularité régénératrice.

Anne Fischer s’intéresse donc aux capacités extraordinaires d’un bout de nature « liant le passé industriel avec la tradition potière afin de revitaliser une région et son patrimoine ».

 

Le prix COAL existe depuis 2008 "dans le but de favoriser l'émergence d'une culture de l'écologie". En collaboration avec les ministères de l'écologie et de la culture, il organise des expositions d’art contemporain et des événements culturels sur les enjeux de la transition écologique. 

Petit plus : 

  • Le prix PICTET qui récompensent les plus belles photographies sur le thème du développement durable. 

  • La parodie de Dommage (Bigflo et Oli) sur la vie insoutenable des agriculteurs.